Il était une fois la ville et la campagne

Depuis que petit Confetti est né, on se pose souvent les questions du genre « allons-nous être un jour propriétaire? », « serons-nous obligés de nous éloigner de la région parisienne pour pouvoir offrir une vraie chambre à Danaé et un cadre de vie plus calme ?  » …

J’ai toujours vécu en banlieue parisienne mais je suis de plus en plus choquée par le vocabulaire des plus jeunes autour de nous, dépitée par les incivilités des gens et furieuse de subir les pics de pollution.

Nous commençons aussi à nous poser des questions sur sa scolarité puisqu’elle va rentrer en septembre à la maternelle. Dans notre ville, il va y avoir des fermetures de classe pour la rentrée prochaine. C’est une vraie catastrophe ! Comment étudier dans de bonnes conditions lorsque nos enfants se retrouvent dans une classe de plus d’une trentaine d’élèves ?

Mais vivre à 20 minutes de transport de Paris a aussi des avantages. J’ai la chance de pouvoir profiter des bords de Marne, des loyers certes excessifs mais moindre que sur la capitale, de côtoyer des gens tellement différents mais aussi très semblables.

La banlieue est riche de sa diversité et de sa proximité avec une ville à la fois stressante et divertissante.

Avoir tout à porter de main, voilà notre petit luxe.

Alors l’herbe est-elle plus verte ailleurs ?

Et bien je ne sais pas encore mais la seule chose dont je suis sûre est que

j’aime Paris.

C’est un amour fou, un peu masochiste. Le monde, le bruit, la pollution, le stress… tout s’envole lorsque mon regard se pose sur cette ville. J’aime me perdre dans les rues du Marais, j’aime longer les quais de Seine, j’aime découvrir des coins inexplorés et/ou insolites, j’aime apprendre l’histoire des monuments et des bâtiments …

On ne s’ennuie jamais sur Paris et selon l’heure de la journée un même endroit peut paraître complètement différent.

Mes proches ne me comprennent pas, même mon conjoint.

J’entend leurs critiques, justifiées ou exagérées, mais c’est comme si je les prenais pour moi. Cela me blesse. J’aimerais qu’ils puissent voir Paris à travers mes yeux …

Tour Effeil

Je sais que cette photo fait cliché mais qu’est-ce que j’aime cette grande dame !

Nous avons quitté une semaine notre petite banlieue parisienne pour retrouver mes parents à la campagne dans le Limousin.

Lorsque nous avons annoncé notre séjour à Danaé, j’ai été surprise de voir sa réaction : elle a sauté de joie ! Nous aurions dû lui dire la veille de notre départ car tous les jours elle nous demandait Papi, Mamie, Patek et Chocoooo !

Mes parents vivent dans un endroit qui est le plus opposé à Paris.

P5011066-001

Si on veut fuir la population c’est bien là-bas qu’il faut aller.

C’est simple le centre ville ressemble à un no man’s land …

Heureusement que la ville de Limoges n’est pas très loin si on veut retrouver la civilisation.

Nous avons eu de la chance car le soleil était au RDV. Je dois dire qu’à chaque fois que nous y allons nous croisons les doigts pour avoir un temps clément car la campagne sous la pluie c’est un peu plus mortel qu’en ville …

Pour cette semaine de repos, nous avons profité des paysages verdoyants du printemps pour faire le plein de chlorophylle.

P5031068

P5031070

P5031071

P5071064

Du silence, du temps avec les proches, la découverte d’un autre paysage …

voilà l’essentiel : savoir apprécier les petites choses de la vie que ce soit en ville ou à la campagne

P5071117

P5071096

P5051148

P5031074

P5051144

P5071105

P5071112

P5071102

P5011098

P5071128-001

Je ne me vois pas m’installer loin de la région parisienne même si j’apprécie les moments passés à la campagne.

Paris est bien ma ville de coeur mais est-elle ma ville de raison ?

Serons-nous obligés de nous éloigner encore plus de la ville lumière pour le bien de petit Confetti ?

Je vous embrasse

x LiLi Confetti x

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

LiLi_confetti

Pour faire vivre le blog : n'hésite pas à nous laisser un commentaire ou à cliquer sur ★ Aime en dessous de wordpress Merci ❤