Il était une fois le parent délégué

Alors que l’année scolaire touche bientôt à sa fin, je voulais faire un petit bilan avec vous de ma première expérience en temps que parent délégué.

Pourquoi devenir parent délégué ? 

J’ai tout de suite voulu m’investir dans la scolarité de petit Confetti.

J’avais déjà manifesté contre les fermetures de classe l’année précédente et il m’était essentiel de continuer à me « battre » pour améliorer les conditions de nos petits écoliers et par la même occasion des équipes enseignantes.

Je me suis donc inscrite sur une liste de parents délégués indépendants et motivés. Notre liste n’a rien de politique (contrairement à FCPE ou APE qui ont parfois des messages politiques à ce que l’on m’a dit) mais composée de parents extrêmement impliqués.

Nous avons eu l’intégralité des sièges pour participer aux conseils d’école.

Je voulais donc proposer mes idées pour améliorer la vie scolaire, rencontrer les différentes institutrices, connaître le fonctionnement mais aussi les dysfonctionnements de la structure et s’il le fallait, participer aux différents événements (manifestations, collecte pour la coopérative de l’école …)

Nos idées de projet : 

1 – Le premier projet que nous voulions mettre en place est un jardin pour que les enfants puissent cultiver.

Apprendre la patience, connaître l’évolution d’une plante et même manger sa petite récolte, voici une liste non exhaustive de tous les apprentissages que peuvent apporter un petit bout de terre.

Le projet est en bonne voie mais il faudra bien l’année suivante pour que son installation soit complète.

2 – Le deuxième projet était sur la gestion des émotions au travers d’ateliers théâtre et de yoga.

Sa mise en place n’est pas si simple car nos classes sont composées en moyenne de 29 élèves et les intervenants contactés voulaient 15 élèves maximum par atelier … Nous devons trouvé une organisation pour le roulement des demi-classes.

J’ai toutefois expliqué le bienfait du yoga pour nos petits bouts et invité nos institutrices à des formations gratuites délivrées par Elisabeth Jouanne (que j’ai contacté et qui est fort sympathique)  http://www.bayardeducation.com/nos-formations/

C’est LE projet qui me tient à cœur et que je souhaite encore développer en trouvant des spectacles sur le sujet.

Il y avait énormément de projets en cours que nous devions accompagnés encore cette année et surtout nous devions penser à nos actions pour apporter de l’argent à la coopérative.

La coopérative :

Pour renflouer la coopérative, il y a la participation des parents selon leurs envies.

Nous organisons également plusieurs événements :

-vente de gâteaux lors d’une grande brocante de notre ville

-fabrication d’objets souvenirs décorés avec les dessins des enfants : http://www.pegasus.fr/

-spectacle de fin d’année

Elle a permis d’équiper l’école d’appareil photo, un four, des structures de motricités … ce qui au final, a pu proposer de nouvelles activités pédagogiques aux enfants.

Elle a également permis de faire venir des intervenants comme un apiculteur.

Nos actions :

Nous avons présidés aux conseils d’école et nous avons ensuite fait des comptes rendus transmis aux parents, nous avons accompagné la directrice dans ses démarches pour améliorer la sécurité de l’établissement en faisant pression à la mairie (il y a plusieurs points sensibles et la Mairie fait la sourde oreille) et nous développons les différents projets précédemment cités.

Nous nous rendons disponibles aux parents rencontrant des difficultés et nous restons à l’écoute de tous.

« Points positifs » d’être parent délégué : 

L’avantage est d’être au courant de ce qu’il se passe réellement et d’être acteur (et non spectateur) de la vie scolaire de son enfant.

Avoir une voix crédible auprès des équipes et montrer à notre enfant que nous nous intéressons à sa nouvelle vie de petits écoliers.

On rencontre d’autres parents et nous nous sentons utiles.

Points négatifs d’être parent délégué :

Je ne vais pas vous mentir, pour être parent délégué il faut pouvoir donner de son temps.

Les conseils sont généralement en soirée et peuvent durer très longtemps.

Faut savoir faire le deuil de certains projets car les équipes ne sont pas toujours très motivées par les propositions.

Il faut aussi être patient car les idées ne peuvent pas être installées du jour au lendemain.

Vais-je me représenter l’année prochaine ?

Si vous vous sentez déjà débordés par le quotidien, il faut savoir que vous pouvez être parent délégué suppléant. Vous présiderez au conseil d’école que si le parent délégué titulaire ne peut être présent et si vous souhaitez prendre sa place.

Vous pouvez vous investir autrement en partageant vos idées et votre avis.

Je pense que je continuerais d’être parent délégué mais suppléant.

En tout cas, je ne regrette pas mon choix car c’est une super expérience.

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en pensez ? Si vous avez des questions ? Si cela ne vous a jamais intéressé ? Les projets proposés en tant que parent délégué ?

Dites moi tout ! 😉

Je vous embrasse et un grand bravo à nos maîtres, maîtresses , AVS, directeurs (trices) d’école qui peuvent être une  grande source d’inspiration et d’admiration

x LiLi Confetti x

PS: Ce blog m’a beaucoup aidée pour comprendre le fonctionnement du cerveau d’un enfant et donc appuyer ma demande concernant le projet sur la gestion des émotions : http://babybaboo.com/education/comprendre-et-accompagner-les-emotions-de-lenfant/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

LiLi_confetti

Pour faire vivre le blog : n'hésite pas à nous laisser un commentaire ou à cliquer sur ★ Aime en dessous de wordpress Merci ❤