Duo

Ma chérie,

Lorsque j’ai rencontré ton père, je ne m’imaginais pas que nous aurions un jour une magnifique petite fille ensemble. 

Cela faisait un an que je travaillais en temps partiel dans un grand magasin comme conseillère de vente et hôtesse de caisse. C’était mon premier job en CDI après des études scientifiques.

Je ne me voyais pas à cette époque être enfermée dans un bureau ou dans un laboratoire. Il me fallait un métier plus dynamique et le contact avec la clientèle ne me dérangeait pas. Ce que j’ai moins aimé c’était le management de cette grande chaîne de magasins où je travaillais, aucune considération pour le personnel, aucune valorisation. Nous étions juste de la main d’oeuvre et si tu n’étais pas satisfaite il te faisait comprendre que tu n’avais qu’à partir car il n’en avait rien à faire vu la pile de candidature sur leur bureau. Cela a été formateur sur le monde du travail.

Un jour, nos regards se sont croisés puis les rendez-vous entre collègues et les rendez-vous en tête à tête se sont enchaînés. Nous avions l’impression de nous connaître depuis toujours.

Cela n’a pas été si simple de briser la carapace que je m’étais forgée mais cela faisait un moment que je me disais que la vie était trop courte pour vivre sans sentiments et qu’il serait dommage de ne pas laisser entrer l’amour dans ma vie. 

Une fois en couple, nous ne voulions plus nous quitter du coup nous avons beaucoup squatté chez nos parents.

J’ai toujours été indépendante et un de mes rêves était d’avoir mon petit appartement pour moi toute seule. Du coup lorsque j’ai eu un contrat en temps plein comme assistante vétérinaire, j’ai pris un petit studio de 18m2 sur Montrouge. C’était cool mais je n’ai pas beaucoup profité de cet appartement. 

En effet, je faisais des horaires de fou. Je travaillais énormément, j’étais parfois d’astreinte la nuit et les week-ends. Je n’avais plus de vie sociale et c’est à cette période que j’ai perdu beaucoup d’amies. 

Ton père avait repris ses études et travaillait dur pour avoir son examen. Une fois le diplôme en poche, nous avons emménagé ensemble.

Nous avons voyagé, nous avons essuyé quelques tempêtes et puis il est arrivé le jour où nous avons voulu transformer notre amour en un petit être joufflu !

Vouloir un enfant est un désir complètement égoïste, on ne se rend pas compte de toutes les responsabilités que cela induit mais pour nous c’était la consécration de notre amour. Nous sommes tellement heureux que tu sois avec nous, on ne voit pas la vie sans toi.

Nous t’aimons fort,

Maman

septembre 2, 2018
septembre 16, 2018

Leave your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!