Septembre, le temps des anniversaires (partie 5)

Cette année là, nous étions à la recherche d’un nouvel appartement. Cela faisait plusieurs mois que papa Confetti n’allait pas bien et qu’il ne pouvait plus dormir chez nous sans avoir de grosses crises d’angoisse. C’était devenue la priorité absolue de trouver un nouveau logement avec en prime une chambre pour petit Confetti.

Notre ancien appartement était en plein centre ville, le bruit était constant et amplifié par les voisins du dessus qui pouvaient faire la fête toute la nuit. Nous avions dû contacter la police plusieurs fois mais elle ne se déplace plus toujours pour les tapages nocturnes. Cela peut donc amener à un sentiment d’impuissance et de détresse chez les victimes.

Nous étions donc dans une situation assez complexe et les 5 ans de Danaé n’ont pas été aussi organisés que les autres années.

Nous l’avons donc fêté le plus simplement, tous les trois, entre les cartons du futur déménagement.

J’ai un goût amer qui me reste car j’aurais aimé lui offrir un bel anniversaire. Je crois que l’on se met de plus en plus de pression en tant que parent et je pense que les réseaux sociaux n’aident pas si on suit les comptes famille.

On voit des kits anniversaires qui fleurissent de plus en plus dans le commerce. Le message que je comprends dans tout ça est qu’à chaque anniversaire tu dois devenir la meilleure organisatrice d’événement avec l’établissement d’un thème, une décoration poussée.

On oublie le gâteau acheté au supermarché, on fait (ou on achète) le gâteau à étages avec sa décoration en pâte à sucre.

Perso, mes parents ne se prenaient pas le chou pour les anniversaires. Un gâteau acheté, des bougies posées dessus, un cadeau et voilà c’était terminé. Il n’y avait pas spécialement de fête, de musique, des amis …

Étions-nous plus malheureux ? Je ne sais pas…

Ce que je sais c’est que je n’ai jamais aimé fêter mon anniversaire

Je souhaite qu’à l’inverse Danaé adore sa journée, que nous continuons à célébrer comme il se doit le jour de sa naissance.

Je vous embrasse,

Aurélie

 

 

octobre 19, 2019
novembre 11, 2019

Leave your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!